Origine des pluies

Publié le par Jordan & Yohan

Deux types de polluants courants, le dioxyde de soufre et les oxydes d'azote, sont les principales causes des pluies acides. Ces polluants proviennent en grande partie des centrales thermiques qui utilisent du charbon, des fonderies de nickel et de cuivre et des véhicules automobiles. Le dioxyde de soufre est issu de la combustion du charbon contenant du soufre et de la fonte du minerai contenant du soufre. Lorsqu'il est en suspension, le dioxyde de soufre se transforme par réaction chimique avec la vapeur d'eau en acide sulfurique. De la même façon, les oxydes d'azote (NOx), surtout relâchés dans l'atmosphère au cours de la combustion à température élevée de carburant, forment de l'acide nitrique.
Ces polluants peuvent rester en suspension pendant plusieurs jours, se déplaçant parfois sur des milliers de kilomètres. Lorsque des précipitations lavent l'atmosphère de ces polluants, pratiquement tout ce qui reçoit ces précipitations — le sol, l'eau, les plantes et les matériaux de construction — est susceptible d'être pollué. Le dioxyde de soufre et les oxydes d'azote en suspension peuvent également être transformés en particules fines, lesquelles risquent aussi de demeurer en suspension dans l'atmosphère pour devenir une des principales composantes du smog.
La plupart des pluies acides tombent sur la moitié est du Canada, car les plus grandes sources de polluants atmosphériques acides se trouvent dans la partie est de l'Amérique du Nord et les vents les transportent généralement vers l'est.

Publié dans intro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
crottte de cheuvreuille
Répondre
I
bite
Répondre